A propos de

Fonctionnement de la criée

La criée appartient aux producteurs. Tout producteur de légumes actif peut – moyennant une contribution limitée – devenir actionnaire de la criée. Il sera alors associé, et aura la possibilité de livrer ses produits à la criée. En fait, les producteurs actionnaires sont même obligés de livrer l’entièreté de leur production à la criée : c’est ce que l’on appelle l’obligation de vente. Tous les trois ans, les producteurs actifs élisent un Conseil d’Administration composé de 15 maraîchers actifs. Ceux-ci désignent alors un directeur général et une équipe de direction, laquelle est chargée de l’affectation des cadres, employés et autres ouvriers.

Non. Un marché de gros réunit de nombreux négociants en fruits et légumes. Ces mêmes négociants achètent les produits belges sur la criée. C’est donc un commerce intermédiaire qui se tient sur ce marché. Les détaillants, exploitants horeca et même les particuliers peuvent se procurer des produits sur ce marché intermédiaire, où ils trouveront un grand nombre de fournisseurs installés les uns près des autres.

Non. Les bancs réservés aux acheteurs sur la criée accueillent des exportateurs, des chaînes de supermarchés, des commerces de gros et autres commerçants, en d’autres termes les intermédiaires qui proposeront ensuite les légumes au consommateur. Vous ne pouvez donc pas y effectuer directement vos achats.

Du lundi au samedi, les acheteurs font vivre la loi de l’offre et de la demande dans la salle de vente de BelOrta. Grâce à six cadrans informatisés, les ventes se déroulent rapidement et efficacement. Les clients peuvent également suivre toutes les transactions via e-commerce ou sur leur ordinateur chez eux, et conclure des transactions. Grâce au réseau simultané, les clients peuvent enchérir sur des produits également proposés dans d’autres criées belges.

55% des produits négociés sont destinés à l’exportation (France, Pays-Bas, Etats-Unis, Japon, etc.), et 45% aux supermarchés et aux grossistes de Belgique.

Les producteurs de BelOrta préparent eux-mêmes leurs produits pour les amener à la criée et les fournir les plus frais possible, le midi ou au petit matin. Ils ont contrôlé ces produits quant à leur forme, leur qualité, leur poids et leur calibre. Le producteur applique sur chaque caisse un autocollant avec un code de qualité, ce qui permet d’identifier le produit sur chaque palette. Le code de qualité correspond à un bloc de qualité uniforme bien défini. Les spécialistes de BelOrta contrôlent la fraîcheur, la sécurité alimentaire, la traçabilité, le conditionnement, le tri, etc. des produits de manière aléatoire.
Bien que les produits ne restent pas longtemps dans la criée, BelOrta les conserve de manière optimale : la température et l’humidité de l’air sont réglées en fonction des différents produits, qui restent moins de 24 heures en chambre froide. Ils sont d’ailleurs vendus alors qu’ils y sont encore. Les conditions de conservation sont idéales, avec une attention particulière pour l’hygiène, la sécurité alimentaire et la traçabilité.


Tous nos produits respectent des labels de contrôle stricts, pour lesquels la qualité est primordiale. Pour les produits, il s’agit d’Eburon, et pour les légumes, c’est Flandria. En outre, tous nos produits respectent les cahiers des charges de GlobalGap et Vegaplan, qui garantissent non seulement la sécurité alimentaire, mais permettent en outre une prise de conscience environnementale. Le respect de ces cahiers des charges est audité en externe dans les entreprises de production.

Pas du tout. Dans la seconde, la vente a lieu au moyen de surenchères; dans la première, la vente s’effectue par réduction de prix. Le compteur lumineux tourne en partant d’un prix de départ plus élevé vers un prix plus bas. Le premier acheteur qui appuie sur son bouton conclut la transaction.

Cela arrive parfois. Le producteur reçoit le prix moyen au cadran pour les produits et les qualités qu’il livre à la criée. Cependant, le prix est déterminé par l’offre et la demande. C’est pourquoi un produit sera coté très haut certains jours et très bas d’autres jours, même parfois en-dessous du prix de revient.

Le cadran de la criée affiche toujours l’offre intégrale du jour. Mais si l’offre est importante, il arrive que certaines parties ne soient pas vendues et que le cadran « tourne à vide ». Pourtant, le produit frais ne sera jamais proposé à nouveau le jour suivant. Les marchandises invendues sont offertes gratuitement par la criée aux banques alimentaires et autres organisations d’aide au quart-monde.

Une gestion responsable des gens, de la planète et du produit est cruciale dans tout ce qu’entreprend BelOrta. Grâce à notre gestion poussée des déchets, à nos investissements durables sur nos sites et à l’encouragement de la parcimonie alimentaire, nous prenons soin de notre planète. BelOrta se soucie également des gens, avec une attention particulière pour la sécurité routière et une implication dans l’économie sociale. Notre focalisation sur la durabilité s’exprime au niveau de la production, avec une attention constante pour la biodiversité, l’amélioration continue de la qualité et par le fait que nous formons une courte chaîne en tant que coopérative.

Nous travaillons de manière durable, et nous encourageons nos producteurs à entreprendre de manière durable. Ensemble, nous continuons à œuvrer pour la durabilisation de la chaîne des fruits et légumes. BelOrta, nos producteurs et nos fournisseurs mettent tout en œuvre pour atteindre des objectifs durables à long terme.